facebook peptan twitter peptan youtube peptan youtube peptan
Top
Peptan / Le collagène dans notre organisme

Le collagène dans notre organisme

Le collagène est la principale protéine des tissus conjonctifs du corps. Il assure l'intégrité, l'élasticité et la résistance de la peau, du cartilage et des os.

QU’EST-CE QUE LE COLLAGÈNE ?

Le collagène est une triple hélice issue de trois chaînes d’acides aminés, qui forme des fibres robustes et confère sa structure au corps humain. Protéine la plus abondante de notre organisme, il représente environ 30 % de sa teneur protéique totale. En assurant l’intégrité, l’élasticité et la résistance des tissus conjonctifs de notre corps, il contribue à maintenir la forme et la fonction de notre peau, de notre cartilage et de nos os.

Woman drinking water
quote_mark_top

Le collagène procure leur résistance et leur intégrité aux tissus conjonctifs de notre corps.

quote_mark_bot

RÉPARTITION DU COLLAGÈNE

Certaines cellules de notre corps sont à l’origine de la production de collagène. Ces cellules utilisent des acides aminés spécifiques pour constituer les longues chaînes qui, une fois enroulées, forment la triple hélice du collagène. Plusieurs hélices s’organisent ensuite en fibres puissantes qui procurent aux tissus structurels leur soutien, leur souplesse et leur permettent de résister aux forces extérieures.

75

Peau

Le collagène constitue 70 % de la masse sèche de la peau. Composantes essentielles de la structure cutanée, les fibres de collagène fournisent une infrastructure à l'elastine, une protéine qui préserve l’élasticité de la peau, ainsi qu'à l’acide hyaluronique pour l'aider à retenir l'humidité.

85

Tendons

Les tendons sont de puissants tissus conjonctifs fibreux qui relient les muscles aux os. Lorsqu’un muscle se contracte, ses tendons ont pour rôle de transmettre les forces et de résister à la tension. Les tendons contiennent 85 % de collagène de type 1, ainsi que des protéoglycanes.

70

Cartilage articulaire

Le cartilage articulaire se compose de constituants cellulaires (chondrocytes), qui produisent une matrice extracellulaire associant du collagène et des protéoglycanes (principalement des aggrécanes). Les fibres de collagène, qui représentent 70 % du cartilage, sont responsables de sa structure et de sa résistance, tandis que les protéoglycanes servent de lubrifiant à l’articulation.

90

Os

Représentant environ 90 % de la masse organique des os, le collagène forme le cadre structurel auquel se fixent le calcium et d’autres minéraux. Les fibres de collagène assurent aussi la flexibilité des os.

À SAVOIR SUR

LE COLLAGÈNE

Découvrez quelques faits sur le collagène : sa présence en
le corps humain et ses effets sur nous.

Quand commence la perte de collagène

Le collagène est un élément vital de notre organisme, mais en vieillissant, nous en produisons de moins en moins. Découvrez quand s’amorce ce processus et son impact sur votre corps.

Prendre des compléments de collagène

Le corps humain produit naturellement du collagène. Alors que la production de collagène ralentit aux alentours des 30 ans, le nombre de personnes utilisant des suppléments de collagène ne cesse d’augmenter.

Origine et composition du collagène

Le collagène existe naturellement (et abondamment) dans le corps humain.

AdobeStock_250483153_collagen triple helix

TYPE I ET TYPE II, QUELLE DIFFÉRENCE ?

Le collagène de type II se distingue de celui de type I par certains détails de sa composition : l’ordre des acides aminés des chaînes diffère légèrement, le type II comprenant trois chaînes de collagène identiques, alors que l’hélice du type I contient deux chaînes identiques et une troisième distincte.

À CHAQUE TYPE DE COLLAGÈNE, UN RÔLE DISTINCT

Le collagène présent dans notre corps existe sous de nombreuses formes distinctes et à 80-90 %, il est de type I, II ou III.
La structure fibrillaire est la même pour chaque type : trois longues chaînes d’acides aminés réunies dans une structure compacte en triple hélice. Pour autant, au niveau moléculaire, on relève des différences notables.

AdobeStock_188923624_woman doing stretching

Collagène de type I : pour une peau, des tendons et des ligaments résistants

Le collagène de type I forme les triples hélices les plus longues. Cette propriété en rend la structure parfaitement adaptée pour former de puissants réseaux de fibres, capables de s’étirer sans se rompre. Ces structures élastiques apportent soutien et souplesse à notre corps.

Le collagène de type I se trouve dans tout le corps humain : en plus de représenter à lui seul plus de 90 % de la masse organique des os, il constitue de loin le premier composant de la peau, des tendons et des ligaments.

AdobeStock_198736829_woman doing exercise

Collagène de type II : pour un cartilage souple

Le collagène de type II est la forme de collagène présente dans le cartilage (dont est absent le type I). Mais surtout, on le rencontre dans une matrice naturelle avec des glycosaminoglycanes (GAGs). Tandis que le collagène de type II procure au tissu sa résistance à la traction et son élasticité, les GAGs lubrifient le cartilage et constituent une matrice idéale pour absorber les chocs et les contraintes.

shutterstock_720115021_young black woman smiling

Collagène de type III : pour la récupération et l’élasticité de la peau

Le collagène de type III est souvent associé à celui de type I. Par exemple, lorsque notre peau se reconstitue après une blessure, le collagène de type III apparaît sous la forme de tissu cicatriciel. Il se rencontre également dans les parois de nos vaisseaux sanguins, où il joue un rôle clé au maintien de l’élasticité.